region
© 2014 Création B.J.

 

 

Le 1er Janvier 2014 , la Communauté de Communes est créée en regroupant la Communauté de communes du Rethélois,du Junivillois,des Plaines du Porcien,de l'Asfeldois,et la commune de Corny-Machéroménil, soit 65 communes sous l'appelation de:

Communauté de communes du Pays rethélois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Forme d'intercommunalité Communauté de communes
Siège Rethel
Communes 65
Date de création 1er janvier 2014
Code SIREN 200 043 156
Démographie
Population 29 293 hab. (2011)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Superficie 800,15 km2

http://www.paysrethelois.fr/

 


Blanzy-la-Salonnaise, Herpy-l'Arlésienne,

Poilcourt-Sydney

Après la Première Guerre mondiale, de nombreuses communes du sud Ardennes ont reçu de l'aide de la part d'autres communes de diverses régions et même d'autres pays.
On retrouve très souvent une trace de ces villes ou villages bienfaiteurs, soit dans le nom d'une rue ou d'une place comme la place de Caen, la rue de Montpellier à Rethel. Mais quelques villages ont adopté le nom de leur commune bienfaitrice.

Herpy

 En mars 1919, Marcel Brébant, maire de la commune d'Herpy et conseiller général du canton d'Asfeld, a cherché pour son village sinistré une protectrice. C'est à Arles, dans les arènes qu'il a plaidé auprès des Arlésiens, sa commune détruite à 95% avait besoin de leur solidarité. Les Arlésiens ont répondu en masse, certains se sont déplacés pour reconstruire le village et l'église qui garde le style provençal et un magnifique vitrail qui représente les arènes de la ville d'Arles.
Le nom de la commune s'agrandit et devint Herpy-l'Arlésienne.
En 1942, les élèves de la commune d'Herpy-I'Arlésienne eurent la surprise de recevoir de jolis dessins envoyés par des écoliers de la ville d'Arles afin de leur montrer leur soutien en ces temps difficiles de l'après-guerre.
En 1999, la commune d'Herpy-l'Arlésienne a renoué par courrier avec Arles et ses habitants à l'occasion des grandes inondations qu'ils venaient de subir.
En l' année 2003, un concert a été organisé dans l'église d'Herpy-l'Arlésienne au profit des Arlésiens sinistrés.
En novembre 2004, la commune d'Arles a convié le maire et le conseil municipal d'Herpy-l'Arlésienne à l'inauguration d'une rue "Herpy l'Arlésienne".

 

Blanzy

Le 5 septembre 1919, au théâtre municipal de Salon de Provence, Marcel Brébant plaidait la cause d'un autre village de son canton:
Blanzy. Il le fit avec tout son cœur et les Salonais ont accepté de secourir et de soutenir le village de Blanzy.
C'est à la fin de ce même mois que le conseil municipal de Salon arrêtait le principe du "marrainage" et

proposait à Blanzy de s'appeler désormais "la Salonnaise" ce qui fut accepté. Le dimanche 24 juin 1923, les nouvelles cloches de l'église étaient baptisées; sur la plus grosse, on peut lire "je m'appelle la Salonnaise". Au fil du temps, Blanzy-la-Salonnaise a pris un "n" en plus et s'orthographie Blanzy-LaSalonnaise.

Poilcourt

La ligue franco-australienne de secours fondée en 1914 par des Français d'Australie a fait en 1918 un don au village de Poilcourt.
Ce qui a permis d'acheter une batteuse, des bêches, des couvertures, des lainages et plus tard une horloge. Sydney devint la marraine de Poilcourt. Le conseil municipal proposa d'adopter le nom de Sydney. Un référendum fut organisé le 30 avril 1919. La proposition fut adoptée à l'unanimité par les Poilcourtois.
Au printemps 1997, le village a reçu la visite d'une descendante de la fondatrice de l'association donatrice, une Australienne d'origine française.
En mai 2000, monsieur Baudet, maire de Poilcourt, s'est rendu à Sydney en Australie.

 

============================================

Connaissez-vous "woinic"

(clic sur image)

region